Skip to content

Cinq raisons de vous faire accompagner dans votre deuil

Vous avez perdu un être cher et vous souffrez, dépassé(e) par la réalité, vos émotions et la fatigue.

Sachez qu’il existe des personnes bienveillantes pour vous soutenir et cheminer avec vous : les accompagnants au deuil.
Bénévole ou professionnel, l’accompagnant est spécifiquement formé à l’écoute et au soutien des endeuillés.

Le Dr Christophe Fauré, psychiatre et psychothérapeute spécialiste du deuil, compare le décès d’un proche à une grande blessure et le processus de deuil à son (long) processus de cicatrisation, qui se met en marche automatiquement (même inconsciemment) dès le moment du décès.
La fonction de l’accompagnement du deuil est de faciliter le travail (actif) du deuil, afin que la blessure cicatrise mieux, plus proprement, dans de meilleures conditions que si nous l’avions laissée cicatriser sans soins.

Alors, ne restez pas seul(e).
Voici cinq bonnes raisons de vous faire accompagner dans votre deuil.

Prendre soin de vous, c’est la priorité absolue.

Dans le deuil, l’épuisement est réel, aussi bien physiquement que psychiquement. Toutes vos forces, toute votre énergie sont mobilisées pour (sur)vivre au jour le jour ; il faut donc vous préserver autant que possible.

L’accompagnement vous offre un espace et un moment pour prendre soin de vous. Pour souffler et vous décharger.

En mettant ce soutien en place, vous prenez activement soin de vous car vous vous autorisez ce temps d’écoute privilégié dont vous avez besoin.

L’intensité de votre perte est indescriptible. Essayer de la mettre en mots, trouver un moyen pour dire l’indicible est déjà un premier pas pour identifier les émotions qui vous bousculent et sur lesquelles vous allez graduellement pouvoir avoir prise, agir. Comment ? En les usant ! Parler et parler encore permet (entre autres) d’user la charge émotionnelle qui vous dépasse.

En vous faisant accompagner, vous vous donnez les moyens pour libérer vos émotions, vider votre sac pour l’alléger et commencer à vous reconstruire.

« Quand le chagrin est trop fort, il faut le jeter dehors.
Les larmes sont là pour ça. »

(Agnès Ledig)

Il est important d’avoir une personne extérieure, « neutre », à qui pouvoir vous confier, car les membres de votre entourage

  • sont potentiellement également affectés par leur propre deuil ;
  • peuvent se sentir impuissants à vous consoler et être maladroits voire blessants dans leurs propos.

Formé à l’écoute active, l’accompagnant est une personne à qui vous pouvez tout dire, sans crainte de peiner, d’être une charge… ou de lasser en vous répétant ! (La répétition fait même partie intégrante du processus.)

Dans votre temps d’accompagnement, vous êtes libre de déposer toutes les émotions et pensées qui vous traversent

dans la bienveillance ;

sans jugement ;

dans la confidentialité ;

à votre rythme.

L’accompagnant, une “Grande Oreille”

Vous avez l’impression de perdre pied ? C’est NORMAL. Vous ne vous reconnaissez plus ? C’est NORMAL. Vous pleurez toutes les larmes de votre corps ou, au contraire, vous étonnez que rien ne sorte ? C’est NORMAL.

… Et bien compréhensible.

Dans cette période de grande vulnérabilité où vous avez perdu vos repères, l’accompagnant au deuil peut vous rassurer sur la normalité de ce que vous vivez et vous aider à comprendre le processus de deuil que vous traversez.

Attention :
L’accompagnant n’est pas un thérapeute au sens médical du terme (le deuil n’est d’ailleurs pas une maladie !). La parole, qui est à la base du travail d’accompagnement, a intrinsèquement des vertus thérapeutiques ; mais dans le cas où l’accompagnant identifierait un besoin d’aide médicale et/ou psychologique particulier, il vous invitera à vous rapprocher d’un spécialiste.

L’absence de l’être cher laisse un grand vide. L’accompagnement vous permet de rompre votre solitude (réelle ou ressentie) et maintenir un lien avec le monde extérieur.

C’est une béquille temporaire, pour vous soutenir le temps que votre grande blessure guérisse suffisamment pour pouvoir continuer à avancer sans elle. Parce qu’on a tous un jour besoin de quelqu’un sur qui pouvoir nous appuyer.

Par son humanité, l’accompagnement vous raccroche à la vie.

Vous aimeriez vous faire accompagner dans votre deuil ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *